fbpx
Accueil » Blog » Comment améliorer la qualité de l’air chez soi ?

Comment améliorer la qualité de l’air chez soi ?

Aérer son logement procure de nombreux bienfaits, découvrez-les tous.

La qualité de l’air de votre intérieur joue sur votre santé, c’est donc un élément à ne pas négliger ! Bien que la solution la plus simple pour améliorer la qualité de l’air de votre intérieur reste l’aération, d’autres solutions plus ou moins simples et coûteuses permettent également de compléter les résultats apportés par le simple fait d’aérer. Mon prêt bien assuré dépoussière le sujet pour vous ! 🧹

L’air intérieur, plus pollué que l’air extérieur ?

Malgré ce que l’on pourrait croire, l’air extérieur est plus sain que l’air stagnant à l’intérieur de votre lieu de résidence, on estime aujourd’hui que l’air intérieur est 8 fois plus pollué que l’air extérieur !

Pourquoi l’air intérieur est-il considéré comme davantage polluant ?

Tout simplement parce que votre intérieur accumule une partie des polluants extérieurs ainsi que ceux produits au sein même du logement. Parmi les polluants les plus souvent retrouvés chez des personnes, on peut noter :

  • Les aérosols
  • Les cosmétiques
  • Les meubles
  • Les peintures
  • Les bougies et parfums d’intérieur
  • Les produits ménagers

Pour éviter ces odeurs parasites et ces polluants, nous vous conseillons d’opter pour des matériaux les plus naturels possibles.
Pour un intérieur propre et sain, privilégiez au maximum les « recettes de Grand-mère » tel que le bicarbonate, le vinaigre blanc, le savon noir…

Quelle solution pour rendre plus sain son intérieur ?

Les plus frileux vont nous haïr, mais il faut savoir que même en hiver (surtout en hiver d’ailleurs 😉), aérer votre intérieur vous permet d’améliorer la qualité de l’air de votre cocon et de vous débarrasser des polluants dégagés par tout ce qui vous entoure.

💡 Le saviez-vous ?

Pour maintenir un intérieur sain, il est recommandé d’aérer votre intérieur pendant une dizaine de minutes et ce, chaque matin. Alors n’attendons plus pour nous protéger de l’humidité, des bactéries mais également des poussières.

Nouveaux logements : une solution ?

Mieux isolés et davantage hermétiques, les logements neufs permettent de réaliser des économies sur les factures énergétiques et sont positives pour l’environnement. Ces constructions respectent les dernières normes écologiques mais de ce fait, empêchent en quelques sortes la bonne circulation de l’air. Les nouvelles constructions ont donc tout intérêt à ouvrir leurs fenêtres quotidiennement !
Aérer son logement reste donc une habitude à prendre et à garder tout au long de sa vie pour maintenir un air intérieur sain et le moins pollué possible.

La VMC, indispensable pour renouveler l’air

Afin d’aérer votre logement de façon continue et « naturelle », la VMC (ventilation mécanique contrôlée) semble être une alternative relativement intéressante. Ce mécanisme fonctionne 24h/24 et permet donc d’aspirer, filtrer et évacuer l’humidité, ainsi que les particules fines qui pourraient encombrer votre habitation (poussières, allergènes, odeurs, microbes, virus…).
De plus, cette technique permet d’éviter les déperditions énergétiques importantes grâce à son action continue.
Pour continuer à profiter des bénéfices de cette aération, il est important d’entretenir votre VMC en nettoyant les entrées d’air au moins 2 fois par an, pour les VMC simple flux.

En revanche, la VMI (Ventilation Mécanique par Insufflation) et la VMC double flux filtrent l’air et nécessitent donc un entretien périodique. Pour ces deux dispositifs, le changement des filtres doit s’effectuer tous les ans.

💡 A savoir

Depuis le 24 mars 1982, la ventilation par VMC est d’ailleurs obligatoire dans les nouvelles constructions. L’entrée d’air doit se faire par des pièces principales et l’évacuation de l’air par les pièces humides : salle de bains, toilettes, cuisine.

La technologie au service de votre santé

De plus en plus de solutions technologiques sont créés dans le but d’améliorer la qualité de vie des consommateurs. En effet, depuis quelques années, les purificateurs d’airs ont su s’imposer sur le marché comme une solution de ventilation complémentaire. Ces appareils initialement utilisés pour éliminer les particules provoquant des allergies tel que le pollen, ou encore la poussière, jouent maintenant un rôle important auprès des consommateurs souhaitant se protéger du coronavirus.
Pratique, simple d’utilisation et efficace, les purificateurs d’air ont encore de beaux jours devant eux.

Maintenant que vous avez toutes les clefs en mains pour maintenir un intérieur sain, à vous de jouer ! 😉

🧐 LE MÉMO :

  • Aérez votre logement tous les jours pendant une dizaine de minutes
  • Pour limiter les polluants intérieurs, tournez-vous vers des produits les plus naturels possibles
  • Pour dépolluer davantage, vous pouvez investir dans un purificateur d’air !