fbpx
Accueil » Blog » Les 10 questions à se poser avant tout achat immobilier

Les 10 questions à se poser avant tout achat immobilier

Appartement ou maison : découvrez toutes les questions à se poser avant l’achat d’un bien immobilier.

Vous avez pour projet un achat immobilier : un appartement, une maison, ou encore un château ?

Qu’il s’agisse d’un investissement locatif ou d’un achat personnel, d’un premier achat ou non, le processus de réflexion reste généralement le même. Découvrez la checklist que nous vous avons préparée pour ne passer à côté d’aucune information et faire le bon choix. Votre future acquisition vous tend les bras !

Étape 1 – Que recherchez-vous ?

Avant d’entamer vos recherches, il est important de prendre le temps de recenser tous vos critères de recherche et ainsi gagner du temps en vous concentrant uniquement sur ce qui vous intéresse vraiment.

  • Quels sont vos critères de recherche ?

– Maison ? Appartement ?
– Nombre de pièces ?
– Jardin et/ou terrasse ?
– Maison : avec étage ou en plain-pied ?
– Appartement : au rez-de-chaussée ou à l’étage ?
– Localisation
– Etc.

Notre conseil :

Étudiez les prix du marché ! Vous pouvez vous aider d’une carte des prix de l’immobilier, ou encore effectuer des recherches au préalable sur différents sites dédiés à la vente immobilière pour en savoir plus sur le secteur recherché.

  • Quel est votre budget pour cet achat immobilier ?

Il n’y a pas que le prix d’achat à prendre en compte dans vos calculs, d’autres dépenses s’ajoutent au total :  le coût du crédit, de l’assurance de prêt et de l’emprunt, et les frais de dossier et de notaire.

  • Comment bien fixer le montant de son apport et des mensualités ?

Accompagné de votre conseiller bancaire, d’un organisme de prêt ou encore d’un courtier spécialisé en crédit, simulez et étudiez votre capacité d’emprunt afin de cibler davantage vos recherches.
Tout d’abord, pour rassurer votre banque et espérer décrocher le prêt souhaité, un apport vous sera généralement demandé.

Savez-vous que le montant de cet apport peut varier en fonction de l’achat concerné ?

En effet, en moyenne un apport représentant 5% du prix d’achat du bien vous sera demandé pour un achat dans le neuf, tandis qu’un apport d’environ 10% sera nécessaire pour un achat dans l’ancien.
Seuls quelques profils peuvent bénéficier d’un prêt sans apport :
• Les primo-accédants présentant une bonne situation professionnelle, avec une possibilité d’évolution,
• Les propriétaires empruntant pour un investissement locatif.

Pour décrocher ce prêt, vous devrez défendre votre projet et respecter les règles concernant le taux d’endettement, fixé par le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF).

Qu’est-ce que le taux d’endettement ?

Également appelé « taux d’effort », le taux d’endettement désigne la part des revenus nets mensuels que l’emprunteur peut consacrer au remboursement d’un crédit et de son assurance emprunteur. Ce taux maximum, initialement fixé à 33%, est porté à 35% dès le 1er janvier 2022. La durée d’endettement est quant à elle, fixée à 25 ans (300 mois), à laquelle peut s’ajouter une période maximale de 2 ans de différé d’amortissement dans des cas où la date d’entrée en jouissance du bien est décalée par rapport à l’octroi du crédit (cas d’un achat dans le neuf).

Étape 2 – Que savez-vous sur le quartier recherché ?

A la ville comme à la campagne, le quartier a également son importance dans le choix de son nouveau bien. Certaines commodités s’avèrent indispensables au quotidien, la campagne … ça vous gagne 😉, mais encore faut-il pouvoir se déplacer si l’on n’a pas de véhicule !

  • Est-ce que le quartier répond à tous vos besoins ?

Disposez-vous de :
– Transports en commun ?
– Écoles ? (si besoin),
– Commerces de proximité ?
– Stationnement ?
– Parc ou jardin à proximité ?

  • Existe-t-il de quelconques nuisances autour du bien visité ?

– Aéroport, gare, voisinage proche, bar/boîte de nuit, axe routier, exploitation agricole, centre de traitement des eaux usées…
– La proximité avec les écoles peut engendrer des problèmes de circulation à certaines heures.

Notre conseil :

Consultez le plan local d’urbanisme pour savoir si des projets d’aménagement sont en cours ou prévus. Ainsi, vous pourrez anticiper la construction d’un projet qui gâcherait la si jolie vue qui vous pousse à acheter cette maison en pleine campagne.

Étape 3 : Découvrez tous les secrets du bien visité

Faites ressortir le Sherlock Holmes qui est en vous, soyez curieux ! Posez toutes les questions qui vous viennent à l’esprit pour en apprendre plus sur ce bien. Les réponses vous seront utiles lors de la prise de décision.

  • Quels équipements et installations sont présents ?

– Quel mobilier ou appareils électroménagers restent ? (cuisine, cuisine équipée, salle de bain, etc)
– Les équipements fonctionnent-ils correctement ? (Chauffage, volets, électroménager…)
– Les équipements et installations sont-ils encore garantis ? (Toiture, portes, fenêtres)
– Quel est le mode de chauffage ? (Gaz, fioul, électrique ?)
– Les équipements sont-ils aux normes ?
– L’état de la toiture : quand a eu lieu la dernière vérification ?
– L’état de la façade : notez-vous la présence de fissures, traces d’infiltration… ?
– Si votre bien comporte une piscine, demandez toutes les informations importantes et vérifiez son état général (date d’installation, conformité aux normes de sécurité, local technique, type de filtration.) Si vous avez pour projet d’installer une piscine, vérifiez si le terrain peut en accueillir une.
– Quel est le type de vitrage en matière d’isolation thermique et phonique ?

Notre conseil :

N’hésitez pas à visiter le logement à différentes heures pour voir la luminosité des pièces et prenez note des éventuels défauts repérés, ils vous permettront de négocier le prix du logement et d’évaluer le montant des travaux si besoin. Si possible, visitez plusieurs logements pour comparer les différents biens et ainsi, affiner vos choix.

  • Quels travaux ont été faits, ou sont à prévoir ?

– Le logement a-t-il subi des sinistres ces dernières années ? (inondation, incendie, fuite d’eau… ?)
– L’apparence extérieure : notez-vous des preuves de vétusté ?
– Quelles sont les dates des dernières rénovations ?
– L’isolation est-elle à revoir ?
– Quelle est l’exposition du bien ?
– Quelle est la taille de la surface habitable ?
– Existe-t-il des servitudes ?
– L’assainissement a-t-il été effectué ?
– Notez-vous des traces d’humidité, d’insalubrité ?

Notre conseil :

En cas de travaux récents, n’oubliez pas de demander les factures. Ces factures vous permettent de vérifier si les travaux ont été réalisés par des professionnels, et de prouver la garantie des équipements en cas de besoin. Si des travaux sont à prévoir, vous pouvez programmer une contre-visite avec un professionnel pour obtenir une estimation du montant à prévoir.

  • Quel budget complémentaire faut-il prévoir pour ce logement ?

– La consommation énergétique du bien (voir DPE) : les coûts annuels d’électricité et chauffage
– Des travaux sont-ils à prévoir ? (Mise aux normes, chauffage, isolation, rafraichissement…)
– A combien s’élève la taxe foncière et habitation pour les anciens propriétaires ? (Même si elle est propre à chacun, cela vous permet d’avoir une estimation)
– Quelles aides sont possibles ? Il existe certaines aides pour les primo-accédants, ou encore en cas d’achat d’immobilier neuf.
– Y-a-t-il une marge de négociation ?

  • Dans le cas d’un appartement / bien en copropriété :

– A combien s’élèvent les charges de copropriété ?
– Le syndicat est-il bénévole ou professionnel ?
– Est-ce qu’il y a un compteur divisionnaire qui quantifie la consommation d’eau ?
– Quels travaux ont été effectués et quels sont ceux à prévoir ou déjà votés ?
– Concernant l’accueil des personnes extérieures au logement, existe-il un interphone, un gardiennage ou une conciergerie ?
– N’oubliez pas de vérifier si les parties communes sont en bon état.

Notre dernier conseil :

Projetez-vous ! Pensez-vous garder ce logement sur une longue durée ? Si votre départ est prévu d’ici 5 à 10 ans, nous vous conseillons de choisir un logement qui se loue facilement et qui peut être transformé en investissement locatif, cela vous laissera plus d’options le moment venu.

🧐 LE MÉMO :

  • Bien définir vos critères de recherche est essentiel.
  • Renseignez-vous, restez en alerte sur toute information concernant le logement, le secteur, le marché immobilier et les prix pratiqués.
  • N’hésitez pas à demander conseil autour de vous.

Psst, on a encore une petite chose à vous confier… 🕵️ D’après nos indices, si vous lisez ceci, c’est certainement que vous serez, d’ici peu, un heureux propriétaire. Et comme à l’achat d’un bien immobilier, il n’y a pas de petites économies, nous vous en proposons des milliers*! Bien choisir votre assurance de prêt vous permet de bénéficier de garanties couvrantes, mais également d’économiser d’importantes sommes.
Pour estimer le montant de votre tarif d’assurance de prêt, faites une simulation en 10 secondes chrono.

* Le dernier rapport du Comité Consultatif du Secteur Financier (11/2020) atteste de ce constat.