fbpx
Accueil » Blog » Les frais de notaire, ça fonctionne comment ?

Les frais de notaire, ça fonctionne comment ?

Les frais de notaire font partie intégrante d’un projet d’achat, découvrez-en les raisons.

Comment estimer des frais de notaire ? Peut-on les réduire ? A qui profite l’argent ? Tant de questions que l’on se pose à l’achat de son premier bien immobilier… Mon prêt bien assuré répond à toutes vos questions au sujet des frais de notaire !

Comment calculer les frais de notaire ?

Pour calculer ces frais, c’est assez simple :

  • Pour un achat immobilier dans l’ancien, on estime le coût des frais d’acquisition entre 7% et 8% du prix d’achat. A savoir, ces frais se calculent sur le prix du bien nu, c’est-à-dire non meublé (cuisine, salle de bain, etc).
  • Acheter un logement neuf (c’est-à-dire qui n’a pas encore été habité) permet de réduire les frais de notaire de presque 50%. En effet, à l’achat d’un bien immobilier neuf, les frais de notaire ne représentent qu’entre 2% et 3% du prix d’achat.

💡 Si les mathématiques ne sont pas vraiment votre tasse de thé, alors voici le lien pour accéder au simulateur de l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement qui vous aidera à estimer plus précisément ces frais.

A quoi correspondent ces frais ?

Ces frais englobent différentes dépenses divisées en 3 grandes catégories :

  • Les droits et taxes (environ 8/10e des frais) : ces frais sont reversés à l’Etat,
  • Des débours (environ 1/10e des frais) : ce sont les frais avancés par le notaire pour construire votre dossier,
  • Les émoluments/honoraires (environ 1/10e des frais) : ces frais constituent la rémunération du notaire.

Le notaire perçoit la somme complète de ces frais et reverse ensuite la majeure partie de ces taxes à l’Etat.

Comment réduire les frais de notaire ?

1- Déduire le montant du mobilier sur le prix du bien

Le saviez-vous ? Les équipements restés dans le logement peuvent être déduits du prix de vente déclaré à l’administration fiscale ! Cela concerne donc la cuisine équipée, les meubles composant la salle de bain, les meubles du dressing, etc. En revanche, le montant total déduit ne peut dépasser l’équivalent de 2% à 3% du prix de vente.

2- Déduire les frais d’agence immobilière

Si les frais sont à la charge de l’acheteur, et uniquement dans ce cas de figure, il est possible de déduire les frais d’agence immobilière des frais de notaire.
Concrètement, cela signifie que vous ne paierez des frais de notaire que sur le montant réel de la maison et pas sur les frais d’agence.
Par exemple, si le bien que vous désirez acheter est à 300 000€ et qu’il y a 15 000€ de frais d’agence immobilière à votre charge, vous paierez des frais de notaires sur les 300 000€ et non sur les 315 000€ (bien immobilier et frais d’agence inclus).

3- Bien choisir son notaire

Pourquoi bien choisir son notaire ? Tout simplement car certains appliquent une réduction de 20% sur leur rémunération. A savoir, si cette réduction est appliquée à un client, le notaire doit ensuite l’octroyer à l’ensemble de ses clients, sans distinction. Par conséquent, renseignez-vous au préalable pour savoir quels professionnels de votre secteur proposent cette réduction !

Bien que la loi ne prévît à l’origine qu’une remise maximum de 10%, pour un achat supérieur ou égal à 150 000 euros. C’est un arrêté du 28 février 2020, entré en vigueur le 1er mars 2020, qui est venu modifier le taux maximum de remise pour le passer à 20% et qui est venu abaisser le montant de l’assiette de la prestation (ou autrement dit, le montant de l’achat immobilier) à 100 000 euros.
En effet, depuis le 1er mars 2020, lorsque le prix de votre achat immobilier dépasse les 100 000€, votre notaire peut décider d’octroyer une réduction de 20% sur sa rémunération, à l’ensemble de ses clients.

Comment faire encore plus d’économies ?

Bien sûr, d’autres moyens existent pour faire de belles économies ! Connaissez-vous l’assurance de prêt en délégation ?

Qu’est-ce que l’assurance de prêt en délégation ?

Souscrire une assurance de prêt en délégation (c’est-à-dire une assurance autre que celle proposée par la banque) permet de gagner en pouvoir d’achat, des milliers d’euros peuvent être économisés ! loi Hamon Selon une étude d’UFC Que Choisir, cette économie peut représenter jusqu’à 15 000€.

L’économie n’est pas le seul argument que nous avançons pour vous convaincre de réaliser un devis… Ainsi, Mon prêt bien assuré a sélectionné pour vous le meilleur des contrats d’assurance de prêt, un contrat complet et novateur proposant les garanties demandées par votre banque, et même plus !

Et vous, combien pourriez-vous économiser en passant par Mon prêt bien assuré ? Ne restez plus dans l’inconnu, découvrez le montant de vos potentielles économies en faisant un devis ! C’est 100% gratuit et sans engagement 😉.

Si vous êtes conquis, alors 12 minutes suffisent pour souscrire en ligne (hors cas d’étude compagnie). C’est simple, non ?

🧐 LE MÉMO :

  • Pour l’achat d’une maison « ancienne », les frais de notaire représentent 7% à 8% des frais d’acquisition
  • Dans le cas d’un achat d’une maison neuve, les frais de notaire représentent 2% à 3% du prix d’achat.
  • Vous pouvez réduire les frais de notaire grâce aux quelques techniques citées ci-dessus.