fbpx
Accueil » Blog » Saviez-vous que vous êtes libre de choisir votre assurance de prêt ?

Saviez-vous que vous êtes libre de choisir votre assurance de prêt ?

Les 7 astuces pour faire passer votre délégation d’assurance de prêt en toute simplicité

Lors de la souscription d’un prêt, la préoccupation principale des emprunteurs concerne généralement la négociation du taux d’emprunt, la durée du prêt et les frais de dossiers. Mais nombreux sont ceux qui oublient d’en faire de même pour leur assurance de prêt.

Or, quand on sait que l’assurance emprunteur représente un coût pouvant représenter jusqu’à 50% de celui du crédit … On comprend que cette dernière doit également faire partie du jeu de la négociation.

Mais, dans la pratique, est-ce si simple ? Les banques sont-elles ouvertes à la discussion ? Quels sont les arguments qui font mouche ?

Mon prêt bien assuré vous présente les secrets d’une délégation d’assurance emprunteur réussie.

Premièrement, vous êtes libre de choisir votre assurance de prêt, c’est la loi :

Dans le cadre de votre demande de crédit immobilier, votre banque va sans doute demander, pour se prémunir, de souscrire une assurance de prêt. Cette exigence est devenue un prérequis pour l’octroi du prêt bien qu’il ne s’agisse pas d’une obligation légale. Et bien évidemment, cette dernière vous proposera son assurance emprunteur « maison ».

Mais sachez que vous avez le choix ! Depuis 2010 et la loi Lagarde, vous pouvez opter pour une assurance de prêt externe, couramment appelée assurance de prêt en délégation.

Donc n’hésitez pas à le rappeler à votre conseiller bancaire, si par mégarde, il oublie ce « détail » 😉

Opter pour une assurance de prêt en délégation, en plus, c’est sans frais :

Passez un coup d’éponge sur cette idée préconçue que vous allez devoir payer des frais supplémentaires, oust ! 🧼️

Eh oui, choisir de passer par une assurance emprunteur externe, ne vous coûtera pas un centime de plus. La loi Lagarde a bien précisé dans son dispositif que la banque n’était pas autorisée à modifier le taux bancaire en cas de souscription d’une assurance de prêt autre que celle proposée par cette dernière.

Nous vous invitons donc à être vigilant. Et si, malgré tout, la banque modifie ses conditions, tout n’est pas perdu.

L’enjeu étant l’aboutissement de votre projet immobilier, acceptez le contrat groupe (contrat de la banque), et changez plus tard. Mon prêt bien assuré vous explique comment faire plus bas dans cet article.

Pour une délégation réussie, pensez à l’équivalence bancaire :

Dans le cas où la banque est d’accord pour que vous optiez pour une assurance de prêt en délégation, tout n’est pas joué.

Pour que la délégation soit acceptée « officiellement », votre contrat d’assurance emprunteur doit présenter au minimum un niveau de garantie équivalent à celui du contrat bancaire.

Vous devez vous dire « aïe, ça se complique », mais en réalité, c’est très facile.

Comment fonctionne l’équivalence des garanties ?

Le Comité consultatif du service financier a mis en place une grille de 18 critères d’équivalence (aussi appelés critères CCSF).
Et sur ces critères, la banque en choisit 11 en fonction de l’objet et du type du prêt, et du profil de l’emprunteur.
Le contrat d’assurance de prêt de la banque ou de l’assureur alternatif est donc tenu de reprendre ces 11 critères.

Donc si les 11 critères sont bien présents, la banque ne peut pas s’opposer à la souscription de ce contrat.

Où trouver les critères d’équivalence demandés par ma banque ?

Il suffit de vous reporter sur la FSI, c’est-à-dire la Fiche Standardisée d’Information. Ce document est remis obligatoirement par votre banque et par tous les distributeurs d’assurance emprunteur. Il est standardisé afin de mieux repérer les garanties exigées par la banque et les garanties proposées par les autres organismes.

Vous n’êtes pas seul(e)

Evidemment, que vous n’êtes pas seul(e). Le plus sûr, c’est de vous laisser guider par votre assureur alternatif. En effet, il connait par cœur, en fonction des banques et des projets, ce dont vous avez besoin. Le contrat sera conforme aux exigences de l’organisme prêteur.

La délégation d’assurance de prêt, le moyen de payer moins cher :

Le nerf de la guerre ici, c’est bien le prix 💸 Votre conseiller bancaire ne peut pas le nier.
Alors, pourquoi vous proposer une assurance-crédit plus chère ?

Dans le cadre d’un prêt, vous devez respecter un taux d’endettement maximum de 35%.
Alors, préférer un contrat alternatif à celui de la banque est plus qu’astucieux. Ainsi, des projets en difficulté et/ou à la limite sont, grâce à cela, possibles.

A cela, si nous ajoutons la hausse actuelle des taux de crédit, un emprunteur a tout intérêt à négocier son assurance de prêt.

Une assurance de prêt en délégation, l’assurance d’être bien assuré(e) :

L’argument fait mouche 🐝

Être bien couvert, c’est important. Il est normal que vous recherchiez une assurance qui prend soin de vous et de votre famille.

Le plus souvent, les assurances proposées par les banques sont des contrats mutualisés, standardisés et donc ils ne sont pas complétement adaptés à vos besoins et vos projet. Certaines professions, certains sports, certains risques de séjours, etc., sont parfois tout simplement exclus dans les conditions générales. Alors que les contrats proposés par les assureurs alternatifs sont, eux, des offres personnalisées.

Changer d’assurance emprunteur en cours de contrat, c’est possible :

Arf, vous avez tout donné mais votre conseiller bancaire n’a pas été conciliant avec vous.
Ou bien, votre projet s’étant réalisé dans l’urgence, vous n’avez pas eu le temps de tester tous nos trucs et astuces.
No problemo, il vous reste une dernière carte à jouer 🃏: celle du changement d’assurance de prêt en cours de contrat.

A ce jour, deux recours sont possibles :

  • La première année du contrat avec loi Hamon :

Depuis 2014, un emprunteur peut changer d’assurance de prêt à tout moment au cours de l’année suivant la signature de son prêt, et ce, sans aucun frais.
La contrainte : respecter l’équivalence des garanties évoquée plus haut.

Depuis 2018 et grâce à l’amendement Bourquin, un emprunteur a la possibilité de changer d’assurance de prêt chaque année à la date d’anniversaire de la signature de l’offre de prêt.
Les contraintes :
– respecter l’équivalence des garanties
– respecter un délai de préavis de 2 mois minimum.

Cependant, malgré les lois Lagarde et Hamon, et l’amendement Bourquin, le marché de l’assurance de prêt reste majoritairement détenu par les banques (88% des parts de marché).

Alors, est née de la loi Lemoine, la RIA ou Résiliation Infra Annuelle, également appelée résiliation à tout moment.
A partir de septembre 2022, ce nouveau dispositif permettra aux emprunteurs de résilier leur assurance de prêt à tout moment et ce, pendant toute la durée de vie de leur contrat.

Eh oui, vous avez bien lu 👓

Il simplifie la démarche, alors plus d’excuses. Vous n’aurez pas besoin de retourner votre maison pour trouver la date d’anniversaire de votre contrat d’assurance emprunteur, vous pourrez changer quand vous le souhaitez.

Le plus de Mon prêt bien assuré

Que ce soit à l’octroi de votre crédit ou pendant la vie de votre contrat, Mon prêt bien assuré a la solution parfaite pour vous :

✅Une assurance emprunteur personnalisée par rapport à votre profil et votre besoin,
✅Un tarif attractif,
✅Des garanties conformes aux exigences de la banque et même plus encore,
✅Un accompagnement sans faille,
✅Un service de résiliation gratuit : en cas de changement d’assurance, nous nous occupons de tout à votre place (rédaction des courriers de résiliation et de substitution, envoi des recommandés, gestion des délais, etc.).

Prêt(e) à faire votre devis et à découvrir les économies à réaliser ?