fbpx
Accueil » Blog » Taux fixe ou taux variable pour mon prêt immobilier ?

Taux fixe ou taux variable pour mon prêt immobilier ?

Sportifs et bien assurés

Lorsque nous contractons un prêt immobilier avec un établissement bancaire, nous avons le choix entre un taux fixe et un taux variable.
Naturellement, nous avons tendance à nous orienter vers la solution la plus sécurisante. Le taux fixe représente donc le choix le plus courant.

Mais avant de prendre votre décision, mieux vaut avoir une idée précise de ce en quoi consistent ces deux alternatives.

Voici quelques éléments qui vous aideront à prendre votre décision.

Le prêt immobilier à taux fixe

Si vous optez pour un taux fixe, celui-ci restera identique durant toute la durée de votre prêt immobilier.
Ainsi dès le départ, vous connaissez toutes les données de votre crédit et ne craignez pas les surprises. Le montant des échéances, la durée du remboursement, le montant des intérêts, le coût total de votre prêt, son taux, tout cela ne bougera pas. À savoir, la plupart des emprunteurs optent pour un prêt immobilier à taux fixe. Cette formule leur semble plus sécurisante.

Le taux fixe vous permet de contracter un crédit de manière sécurisée, dont vous maîtrisez tous les paramètres. Cela vous permet de vous projeter concrètement et de maîtriser votre budget.

Ce taux va être négocié au départ avec votre banque selon :

  • la durée souhaitée,
  • le montant de votre apport,
  • le montant total du prêt,
  • votre profil (salaire, statut, état de santé, etc.).

Bon à savoir 😏 : même avec un taux fixe, vous pouvez demander à votre banque de renégocier votre prêt immobilier.

Le prêt immobilier à taux variable

Le prêt à taux variable est également appelé prêt à taux révisable. Si vous optez pour cette formule, le taux d’intérêt peut varier tout au long de la durée du crédit. Ainsi, au moment où vous acceptez l’offre formulée par la banque, vous ne connaissez pas le coût total du prêt immobilier.

Vous vous demandez sûrement comment ce taux variable, ou révisable, évolue. En fait, il varie en fonction d’un indice de référence que vous déterminez au moment de signer l’offre de prêt. Dans la plupart des cas, c’est l’Euribor qui sert de référence. Il s’agit d’un groupe de taux d’intérêt de la devise euro qui sert notamment de référence sur le marché bancaire européen.

Les prêts immobiliers à taux variable sont aujourd’hui très encadrés. La plupart du temps, le taux variable reste inférieur à celui d’un emprunt à taux fixe. Bien qu’on ne puisse pas toujours prévoir comment l’économie évolue.

Dans quels cas peut-on opter pour un taux variable ?

Dans certains cas, le taux variable est avantageux. La plupart du temps, il est inférieur au taux fixe au moment de la signature du prêt immobilier. C’est cet avantage que les banques mettent en avant pour convaincre les emprunteurs. Mais il faut bien garder à l’esprit que ce taux peut augmenter à tout moment, en fonction des évolutions des fameux taux Euribor. Pour tirer un réel avantage de ce taux variable, il faut donc constater un gros écart entre les deux taux.

Un autre cas dans lequel le taux variable peut être intéressant : lorsque les taux fixes sont particulièrement élevés, au moins supérieurs à 5 %. Il faut donc considérer la conjoncture pour évaluer la situation et faire un choix judicieux.

Enfin, le taux révisable constitue une alternative intéressante si le prêt s’étend sur une courte durée. Si elle n’excède pas sept ans, le prêt vous coûtera moins cher sur les premières années, comparé à un prêt à taux fixe. En effet, nous le précisions plus haut, le taux fixe est toujours plus élevé que le taux variable au moment de la signature du crédit. De plus, celui-ci s’étalant sur une durée limitée, aucun risque de subir un taux élevé sur une longue durée.

Pour résumer, le prêt immobilier à taux variable peut vous permettre de faire des économies, mais il vous expose à d’éventuels risques tel qu’un taux d’endettement excessif.
C’est pourquoi il est impératif de mesurer et maîtriser ces risques si vous souhaitez vous orienter vers cette solution. Pour cela, vous devez vous appuyer sur des garanties du type “plafonnement du taux capé”. Cette option pose une limite maxi et mini.
Pour connaître toutes les modalités des taux révisables, n’hésitez pas à solliciter un courtier en prêt immobilier. Cet expert sera à même de vous conseiller et de vous guider vers les meilleures alternatives.

Bon à savoir : un taux variable peut vous aider à passer en dessous du taux d’usure. Mais bien sûr ce n’est pas sans risque pour la suite, si le taux augmente trop.

Une assurance de prêt qui permet de faire des économies

Vous avez choisi la banque pour vous accompagner dans votre projet de vie. Alors pourquoi ne pas choisir une assurance de prêt personnalisée, couvrante et surtout au meilleur prix ?
Et comme l’assurance peut représenter jusqu’à 50% du coût total du prêt, ce n’est pas un détail à négliger.
Que vous optiez pour un taux fixe ou taux variable, Mon prêt bien assuré vous accompagne dans tous vos projets.

Calculez le montant de votre assurance de prêt : 👇

Je fais mon devis
 

🧐 Mémo :

  • Taux fixe : rassurant car vous en maîtrisez le montant tout au long de la durée du prêt.
  • Taux variable 2 avantages majeurs : la renégociation possible de la hausse du taux, que l’on peut répercutée sur la durée pour que les mensualités n’augmentent pas + le remboursement anticipé est en principe possible sans aucun frais (tandis que les prêts à taux fixe entrainent des pénalités de remboursement anticipé).